L'espace cinéraire nouvellement créé

Le cimetière de Burgille reçoit aussi les défunts des hameaux de Chazoy et de Cordiron qui ne possèdent ni église, ni cimetière.

Le cimetière de Burgille, a été construit en 1914, à l'époque où la loi interdisait aux communes d'enterrer leurs défunts autour des église et les obligeait à prévoir un emplacement en dehors des villages. Depuis cette époque, le cimetière intercommunal n'avait subi aucun aménagement.

En 2015, le conseil municipal décide de faire des travaux afin de le rendre conforme à la réglementation en vigueur et de construire un espace cinéraire.
Conseiller municipal, Alain Charles est chargé de la gestion du cimetière : "A l'origine, il y avait le carré des riches qui payaient leur concession et celui des pauvres qui étaient enterrés gratuitement toutes les concessions étaient à perpétuité..."

Une trentaine de tombes datant du début du siècle passé sont abandonnées et dès 2015, la commune a entamé une procédure de reprise de ces concessions, procédure qui
se terminera en 2018. Un règlement intérieur du cimetière consultable en mairie a été élaboré et approuvé en 20 16 par la préfecture, la durée des concessions étant ramenée à 30 ans.

En début d'année, d'importants travaux ont eu lieu, les allées ont été redessinées et un espace cinéraire a été crée. Après crémation, les familles auront plusieurs possibilités pour choisir un lieu de recueillement : le jardin du souvenir où sont dispersées les cendres, le columbarium, petit monument hors sol composé de niches pouvant recevoir une ou plusieurs urnes, ou bien le cavurne surmonté dune dalle en granit ou en marbre et pouvant recevoir une stèle au même titre qu'une tombe traditionnelle.

L'espace cinéraire comprend également un ossuaire où pourront être transférés les restes des tombes relevées ainsi qu'un caveau d'attente.

30 ans la nouvelle durée des concessions.